Votre parcours

Votre parcours

Etape 1 – Exploration de la fertilité

Pour une première consultation vous devez prendre rendez-vous avec un gynécologue du centre. Il vous orientera ensuite vers un biologiste du centre selon l’indication de votre prise en charge dans le centre.

Prendre rendez-vous

Chez la femme

Il faut tout d’abord effectuer un bilan de réserve ovarienne entre le deuxième et le quatrième jour du cycle avec :

  • Une échographie de comptage des follicules antraux. Pour cela, merci de contacter votre gynécologue référent du centre à votre premier jour du cycle pour une échographie entre le deuxième et le quatrième.
  • Une prise de sang. Vous pouvez la réaliser sur place, au Laboratoire CBM dans la maison de consultation, sans rendez vous.

Ce bilan peut être complété d’autres examens (exploration des trompes, de la cavité utérine,…). Ces prescriptions ne sont pas systématiques. Elles dépendent de l’historique médical de chaque patiente.

Chez l’homme

Il faut réaliser un spermogramme :
  • Un test de survie des spermatozoïdes.
  • Une spermoculture.
Ces examens sont sur rendez-vous. De plus, d’autres examens complémentaires peuvent être nécessaires à la suite des premiers résultats.

Pour chacun des membres du couple, des examens sont obligatoires et ont une durée de validité (sérologies, spermoculture).  

Etape 2 – Réunion multidisciplinaire

Ce rendez-vous et ces examens passés, le médecin biologiste que vous avez rencontré présente votre dossier à l’ensemble de l’équipe.
Le lendemain, conformément aux instructions données lors de votre première consultation, vous pouvez appeler le secrétariat du laboratoire de PMA afin de connaître la décision prise et savoir quelles seront les prochaines étapes de votre parcours.

Etape 3 – Séance d’information

Vous pourrez ensuite assister à une séance d’information sur la FIV, l’ISCI et toutes les autres techniques que nous proposons. Celle-ci est obligatoire pour tous les couples avant leur première tentative d’AMP. En raison du contexte sanitaire, celle-ci se fait actuellement en visioconférence.
Vous pouvez vous inscrire pour la prochaine séance d’information ici.
Une fois votre dossier complet, nous pouvons ainsi procéder à la première tentative d’AMP. Il n’y a pas de délai, donc pas de liste d’attente.
Examens en vue d'une PMA

La première tentative peut être réalisée dès que votre dossier est complet et les examens réalisés. Il n’y a pas de liste d’attente.

Etape 4 – Stimulation

L’étape suivante est celle de la stimulation.

En effet, en temps normal, une femme ovule d’un seul ovocyte mature à chaque cycle menstruel. Ce n’est pas le cas grâce à la stimulation, réalisée à l’aide d’hormones. Elle permet d’augmenter le nombre de follicules contenant des ovocytes susceptibles d’être recueillis lors d’une ponction ovarienne. Cela augmente ainsi les chances d’obtenir des embryons.

La stimulation est réalisée à partir d’hormones qui miment l’action physiologique de la FSH, grâce à des injections sous-cutanées. Les formes galéniques peuvent être des stylos ou des solutions à reconstituer. Si vous le préférez, une infirmière à domicile peut aussi vous aider.

Ce traitement hormonal prend généralement une dizaine de jours. Une échographie et une prise de sang sont alors à faire tous les deux à trois jours en moyenne (2 à 3 contrôles) pour suivre les taux hormonaux et la croissance folliculaire. Le clinicien et le biologiste, grâce à ce monitorage, peuvent ainsi déterminer le moment précis pour déclencher l’ovulation  et donc la maturation ovocytaire. La ponction ovocytaire aura lieu deux jours après le déclenchement.

Etape 5 – Ponction ovocytaire

Le jour et l’heure du déclenchement de l’ovulation détermine le jour de la ponction ovocytaire.

Pour cela, vous devrez vous présenter au premier étage, en ambulatoire. Il faut également être à jeun depuis la veille au soir.

Veillez à vous munir de plusieurs documents lors de votre venue :

  • Votre carte vitale
  • Votre carte d'identité
  • L'attestation de prise en charge 100%

La ponction a lieu au bloc opératoire dans des conditions d’asepsie strictes. Le recueil se fait par voie vaginale sous contrôle échographique par les gynécologues habilités du centre. Elle se fait sous MEOPA ou tout autre traitement anesthésiant, selon vos antécédents. Corinne, une de nos infirmières, pratique l’hypnose pendant la ponction. Après quelques heures de surveillance en ambulatoire et l’accord du gynécologue, il est possible de rentrer accompagnée à son domicile.

Le recueil de sperme se fait simultanément au même étage, en Unité d’AMP.

Etape 6 – Transfert d’embryon

S’il est possible, le transfert d’embryon a lieu deux à six jours après la ponction. Le choix du ou des embryons pour le transfert est réalisé par un des biologistes spécialisés du centre. Il est adapté à chaque couple. Toutefois, le consentement des deux membres du couple est nécessaire pour la réalisation de l’acte. Ainsi, la présence de chacun avec sa propre carte d’identité est obligatoire.

Le transfert a lieu en unité d’AMP par un médecin de l’équipe. Il n’y a pas de contrôle échographique en systématique. Une courte période de repos est nécessaire après le transfert.

Après la ponction ovocytaire, un support hormonal de progestérone intravaginal permet de préparer l’endomètre à la grossesse et de faciliter l’implantation de l’embryon. Il se poursuit au moins jusqu’au test de grossesse réalisé par le dosage sanguin des béta-HCG . Si la réponse est positive, le traitement est poursuivi.

Ensuite, trois à quatre semaines après cette prise de sang, une première échographie permet d’évaluer la présence, la localisation et le nombre de sacs gestationnels, mais aussi le bon développement de l’embryon.