IIU : l’insémination intra-utérine

IIU : l’insémination intra-utérine

Deux types d’insémination sont possibles. D’une part, l’insémination intra-cervicale s’effectue au niveau du col de l’utérus. De l’autre, l’insémination intra-utérine (IIU) est réalisée dans la cavité utérine.

L’insémination intra-utérine est la technique de procréation médicalement assistée la plus ancienne. Si elle est encore souvent proposée, c’est parce qu’elle repose sur un procédé plutôt simple. La cause d’infertilité peut s’expliquer par le fait que les spermatozoïdes ne parviennent pas à atteindre l’ovocyte pour le féconder. L’IIU consiste alors à déposer directement des spermatozoïdes préalablement préparés dans la cavité utérine.

1

Recueil du sperme au laboratoire

2

Préparation du sperme

3

Insémination des spermatozoïdes dans la cavité utérine

L’insémination intra-utérine n’est pas une opération douloureuse. Un cathéter, tube fin, rattaché à la seringue qui contient le sperme est introduit dans l’utérus par le vagin. Quinze jours plus tard, cette dernière procède à un test de grossesse afin de savoir si l’insémination a fonctionné.

Les actes de PMA sont remboursés à 100% par la Sécurité Sociale dans le cadre du protocole de soins pour les femmes jusqu’à la veille du 43e anniversaire, avec un maximum de six cycles. Les taux de grossesse affichés dans le centre sont en moyenne de 20 à 25% par cycle.

A qui s’adresse l’IIU  ?

L’insémination intra-utérine est destinée aux couples dont l’infertilité est médicalement prouvée. Les paramètres spermatiques doivent également permettre de récupérer après traitement un nombre suffisants de spermatozoïdes mobiles.

Toute démarche de PMA commence par un premier rendez-vous

Vous pouvez dès maintenant rencontrer notre équipe afin de savoir si une IIU peut vous aider dans votre projet de grossesse.